juillet 2021

En route pour Tokyo

Les XXXIIes JO d’été devraient se dérouler du 23 juillet au 8 août. Ils seront suivis des Jeux paralympiques du 24 août au 5 septembre. Quelques athlètes de la région seront présents.
Photo Baptiste Paquot - Laurent Cheviet - Yves Petit

  • commentercommenter
  • envoyerenvoyer
  • imprimerimprimer
  • caractèrePLUSMOINS
Une vingtaine de sportifs nés ou présents en Bourgogne-Franche-Comté devraient faire partie de la délégation française. Pour tous, cette sélection est déjà une récompense et un premier objectif atteint. certains y vont dans l’optique d’une médaille. C’est le cas de Vincent Luis. Le triathlète vésulien, désormais résident en Espagne, est double champion du monde. Il a axé toute sa préparation sur l’objectif médaille olympique. Même si, aux JO, tout est question de jour J, il fait clairement partie des favoris. Même remarque pour la vététiste Loana Lecomte, La Savoyarde formée au pôle de Besançon survole sa discipline depuis le début de l’année. La championne du monde espoirs 2020 impressionne : elle vient de gagner sa 4e étape de coupe du monde d'affilée.
Les deux équipes de handball sont évidemment en course pour une médaille. Du côté des filles, on retrouvera la Mortuacienne de l’ESBF Chloé Valentini, finalement la seule burgo-comtoise à faire partie la sélection d'Olivier Krumbholz. Migna Touré, née à Nevers, est l'autre sélectionnée de BFC en sports collectifs. Elle fait partie de l'équipe basket 3x3.
En tir à l’arc, le Doubien Jean-Charles Valladont pourra défendre sa médaille d’argent de la dernière olympiade. Forte de sa 2e place à l’Euro, la Bisontine Margaux Pinot, qui a commencé le judo au Cercle de Vesoul, s’alignera en – de 70 kg.
En aviron, Marie Jacquet, formée à Chalon-sur-Saône, sera dans le bateau quatre de couple féminin. C'est aussi dans une équipe de 4, le relais 4x100 féminin que figure Orlann Ombissa-Dzangué, originaire de Sens.
En cyclisme sur route, la Doubienne Juliette Labous aura l’honneur d’être la seule représentante française, à la fois dans l’épreuve en ligne et le contre-la-montre. En athlétisme, le Dijonnais Alexis Miellet devrait se présenter au départ du 1500 m. Autre Dijonnais, Boladé Apithy est le seul sabreur français qualifié. L'haltérophile bsontin Bernardin Kingue Matam est lui aussi qualifié.
En revanche, les deux gymnastes dijonnaises Célia Serber et Coline Devillard sont sur la liste des réservistes, avec une très mince chance de participer. Même remarque pour le cycliste bisontin Morgan Kneisky qui se rend à Tokyo en tant que remplaçant.
Pour les Jeux paralympiques, Corentin Le Guen et Sébastien Verdin, tous deux du Club sportif nuiton, seront certainement en équipe de France de rugby fauteuil. On retrouvera également deux Haut-Saônois, Rémy Boullé, natif de Lure, en paracanoë et Julien Casoli, né à Vesoul, en para athlétisme. Le Belfortain Alain Quittet devrait être en lice à la carabine à 10 m et à 50 m. Cédric Fèvre-Chevalier, né à Fontaine-les-Dijon et aujourd'hui à Chalon-sur-Saône tentera, en tir égalemet, de renouveler son exploit de 2012, quand il avait obtenu une médaille d'or. La jeune pongiste dijonnaise Léa Ferney sera également à Tokyo à la fin du mois d'août. A 17 ans, elle est plutôt orientée sur Paris 2024, mais son mental et sa performance lors des dernières épreuves qualificatives ouvrent la porte à un beau tournoi. Enfin, il faut ajouter Cyril Viennot, triathlète dolois, présent en tant que guide accompagnant le Vosgien Thibaut Rigaudeau.
En photo
De g. à dr., Corentin Le Guen, Chloé Valentini, Loana Lecomte.

Nos anciens articles sur certains de ces athlètes



La grande année de Jean-Charles Valladont (2016)

Deux Franc-Comtoises en haut de l’affiche (interview conjointe de Juliette Labous et Soline Lamboley) (2017)

Chloé Valentini (Bouquet) : « aller le plus loin possible » (2019)

Corentin Le Guen : objectif Tokyo (2019)

Loana, l’année qui compte (2021)


En savoir +
olympics.com

equipedefrance.com

Retour

Commentaires

Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

Se connecter S'inscrire

articles

express

Centres de formation de foot : classement 2021


juillet 2021
La fédération française de football et la ligue de football professionnel ont publié leur classement des centres de formation français en termes d'efficacité. Basé sur des critères sportifs (temps de jeu en équipe première, sélections...) et scolaires, il propose un état des lieux de 36 centres, parmi lesquels 3 burgo-comtois. En 2020 - 2021, celui de Sochaux se place 14e, celui d'Auxerre 19e et celui de Dijon 34e. Compte-rendu disponible ici.

Combiné nordique : les juniors français vice-champions du monde


mars 2020
Bel exploit pour les 4 jeunes du haut Doubs qui formaient l'équipe de France hommes aux championnats du monde junior d'Oberwiesenthal : Gaël Blondeau (également médaille de bronze en individuel), Maël Tyrode, Egar Vallet, Mattéo Baud terminent médaillés d'argent derrière l'équipe d'Autriche.

Jet ski


septembre 2019
Dylan Lucht, Wilfried Gurnot et Robin Sylvester, trois jet-skieurs doubiens (lire notre article) ont participé au JX GP de Suisse les 24 et 25 août au Bouveret. Le premier nommé est revenu vainqueur de l'une des 11 courses du week-end (Am Ski JX3). Il a également gagné le championnat de Belgique le 1er septembre.

Ultimate frisbee


janvier 2019
Bravo aux joueuses de l'équipe féminine dijonnaise Ladies'jonctées, championne de France élite d'ultimate frisbee en salle le 3 janvier. +infos

Anouck Clément


août 2018
A 17 ans, la capitaine du club bisontin de Palente a participé en juin au championnat d'europe U18 de beach handball au Monténégro avant d'être l'une des 10 sélectionnées pour le mondial seniors le mois suivant à Kazan (Russie) où l'équipe de France a perdu 3 matches au 1er tour avant d'enchaîner sur 3 victoires en ronde de consolation. Bilan : 11e place lors des deux compétitions.
Voir tout